Parasitologie

L’activité de parasitologie réamorce une croissance en 2014 de 1,3% par rapport à 2013, mais reste en diminution de 3,5% par rapport à 2012.
C’est l’introduction de la recherche de cryptosporidies qui permet de redresser la courbe d’évolution de l’activité. Alors que la principale analyse de ce secteur, la recherche de Kyste, Amibes, Œufs, Parasites (KAOP), facilement réalisé dans les laboratoires et de coût plus élevé au Centre Pasteur est en diminution constante depuis 2012.

Evolution en 2014 par rapport à 2013 des principales analyses réalisés en parasitologie