Mycobacteriologie

Etude pilote d’implémentation du test de diagnostic de la TB (TB LAMP) dans les laboratoires périphériques

Contexte

Le fardeau de la tuberculose au Cameroun est estimé à 49 000 cas par an. Seulement 25 000 cas sont notifiés chaque année malgré les efforts continus du personnel de santé. Le Programme National de Lutte contre la Tuberculose (PNLT) a entrepris une modernisation des outils disponibles pour le diagnostic de la tuberculose. Comme recommandé par l'OMS, l'outil actuel de diagnostic (microscope ordinaire ou à fluorescence) sera remplacé par un «WHO Recommended Rapid Diagnostic test». A cet effet, avec l’expertise du LNR-TB au CPC, le PNLT a commencé a évalué la technique TB LAMP au Cameroun.

Objectifs

L’objectif général de ce travail était de conduire une étude pilote de deux mois pour évaluer la faisabilité opérationnelle de l'utilisation de TB-LAMP dans quatre dans quatre Centre de Diagnostic et de traitement de la tuberculose (hôpital Jamot de Yaoundé, hôpital de Mbalmayo, hôpital d’Ebolowa et hôpital de Bafia).

Méthodologie

Les techniciens des sites sélectionnés ont été formés à l’utilisation de l’outil puis ont effectué les analyses dans leurs différents sites pendant deux mois. La technique a remplacé la microscopie et les taux de positivité sur la même période ont été comparés à ceux de l’année précédente en prenant aussi en compte le taux moyen de positivité.

Résultats

Sur 1 126 analyses, l'augmentation globale du taux de positivité en utilisant la technique TB-LAMP a été de ≈30% sur les 4 sites comparés à la microscopie. Les performances opérationnelles et cliniques de ce nouveau test sont donc très satisfaisantes.

Conclusion

La technique TB-LAMP pourra remplacer avec succès la microscopie en tant que test initial de diagnostic de la tuberculose au Cameroun. Ce remplacement a déjà été opéré sur les sites tests. Le Cameroun est un des premiers pays africains à entreprendre cette démarche.