Projet « ROUTIERS »

     « Sensibilisation, prévention et dépistage du VIH Sida et des IST auprès des transporteurs routiers au Cameroun »
 
    Le groupe ciblé par le projet « ROUTIERS » financé par la Fondation Total est une population sensible par rapport aux risques de diffusion du VIH sida par la nature de leur travail (éloignement du foyer familial et mobilité). Ce groupe nécessite des actions spécifiques car il est marginalisé et vulnérable face à la pandémie du VIH. Les études de 2005 mené par Care Cameroun indiquent qu’un travail sur les comportements est nécessaire car la connaissance (chiffre) n’implique pas forcément le changement dans le comportement. 40 % des chauffeurs routiers admettent avoir des comportements à risque alors que 80 % connaissent les moyens de prévention du VIH sida.

    Les objectifs du projet sont de contribuer à la réduction de la diffusion et de l’incidence de l’épidémie du VIH sida chez les transporteurs utilisant les principaux axes routiers du Cameroun par la sensibilisation, la prévention et le dépistage du VIH Sida et des IST. Il permet également de décrire les comportements sexuels à chez les routiers en contexte du VIH/SIDA, d’informer et sensibiliser les routiers à la prévention des IST/VIH, de décrire les comportements sexuels de prévention du VIH chez les routiers et leurs déterminants et les modalités de la prise en charge de l’infection à VIH chez les populations des routiers dans le système de santé et leurs déterminants. Il comporte une enquête CAP auprès des chauffeurs de camions de l’axe Yaoundé-Garoua Boulaï.

    En 2012, la phase de faisabilité a été réalisée. Une mission exploratoire sur l’axe routier Yaoundé-Garoua Boulaï pour observer le fonctionnement des routiers et les comportements sexuels le long de cet axe routier. La cartographie de l’axe routier (auberges, bars, arrêts significatifs des routiers, formations sanitaires) a été réalisée. Une mission d’identification du dispositif sanitaire pour la prise en charge des personnes infectées par le VIH a été conduite. Enfin, une rencontre avec les associations communautaires des villes et villages le long de l’axe routier Yaoundé-Garoua Boulaï a été organisée.