[Analyse des eaux et des aliments]: Le Centre Pasteur du Cameroun évalué pour le renouvellement de l'Accréditation à la norme ISO 17025

Les 12 et 13 juillet 2022, le Laboratoire d’Hygiène et Environnement section microbiologie ( LHEm) du Centre Pasteur du Cameroun (CPC) a reçu une mission d'audit du Tunisian Accréditation Council (TUNAC), organisme d'accréditation dans le cadre du renouvellement de l'accréditation à la norme ISO 17025 de son laboratoire d'analyse microbiologique des eaux et des aliments.

Cette évaluation qui compte pour le 3ème renouvellement de l'accréditation du LHEm selon la norme #ISO17025 est une Exigence générale concernant la compétence des Laboratoires d'étalonnage et d'essai.

L'accréditation est un garant de la compétence technique du laboratoire à effectuer des tests fiables pour les aliments et les eaux destinés à la consommation.

Grâce à la fiabilité de ses analyses, le Centre Pasteur du Cameroun permet aux entreprises agroindustrielles, aux hôtels, restaurants et entités qui mettent des produits alimentaires à la consommation, de garantir à leurs clients des produits sûrs.

Pour rappel, le laboratoire LHEm accrédité à la norme 17025 depuis 2012.
Nous revenons bientôt avec le résultat final des auditeurs.

Lire la suite

[Lutte contre le tuberculose: DataCare Mobile, l'application qui vient améliorer l'utilisation de TB-Lamp

                                                                             Le 10 juin dernier, le Centre Pasteur du Cameroun  a abrité la réunion de briefing d’une vingtaine de techniciens de laboratoires afin d’étendre la connectivité des plateformes de diagnostic moléculaire de la tuberculose, pour lesquelles l’application DataToCare Mobile de Savics est l’outil de choix.

L’objectif étant de faciliter la collecte des données sur l'utilisation de TB-LAMP.
Cette activité qui s'inscrit dans le cadre du lancement du projet d'extension de la Connectivité des plateformes de diagnostic moléculaire de la Tuberculose au Cameroun était coordonnée par le Programme National de Lutte contre la Tuberculose (PNLT) et financée par le Centre Pasteur du Cameroun.
La #TBLAMP est TB-Lamp est une technique de diagnostic de la tuberculose utilisée comme test alternatif pour la microscopie par frottis d’expectorations. Le procédé permet de diagnostiquer la tuberculose par l’amplification de l’ADN des bactéries présentes dans l’échantillon d’expectorations du patient.

En somme, une dizaine de techniciens de laboratoires de Yaoundé, du Centre Pasteur annexe de Garoua et du laboratoire régional de référence de Douala ont pris part à cette rencontre. A la suite de cette phase pilote, l'utilisation de l'application s'étendra sur l'ensemble du triangle national.

 
Lire la suite

[santé animale : une nouvelle page s'ouvre avec le projet《One Health》. ]

Sous le lead du Ministère de l'Elevage, des Pêches et Industries Animales (#MINEPIA), l'atelier de planification du projet « approche une seule santé vis-à-vis de la rage et des maladies animales transfrontalières » s'est tenu du 28 au 29 juin 2022 à l'Hotel Merina de Yaoundé. 

Le Dr TAIGA, en charge du département ministériel à procéder hier à l'ouverture des travaux. 
Le projet qui s'inscrit dans le plan national d'élimination de la rage, voudrait renforcer la surveillance et améliorer la santé des populations à travers la méthode #3R
- Réduire la distance entre les populations et les Formations Sanitaires (FOSA),
- Réduire la durée de la Prophylaxie, 
- Réduire le coût de traitement de ces maladies. 
Les parties prenantes ont défini les activités et les zones de mise en œuvre du projet pour les 12 prochains mois au #Cameroun.
La mise en œuvre du projet est facilitée par le  sous la coordination de la World Organisation for Animal Health, les partenaires Institut PasteurSwiss Tropical and Public Health Institute.  

Lire la suite

[Journée mondiale de lutte contre le paludisme]: le Centre Pasteur du Cameroun intensifie intensifie ses activités de diagnostic et de recherche pour sauver des vies.

Célébrée le 25 avril de chaque année, la Journée Mondiale de lutte contre la Paludisme voudrait attirer l’attention du monde sur cette pandémie et son impact dévastateur sur les familles et le développement de la société.

Le Cameroun fait partie des 11 pays où la maladie fait de nombreux ravages malgré les efforts cumulés du gouvernement et de ses partenaires. 3782 personnes sont mortes de paludisme au Cameroun en 2021, selon le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP).

« Les actions se multiplient et même si une nette amélioration est observée notamment en terme de décès liés au paludisme qui passe de 18% en 2018 contre 14% en 2020, le taux de prévalence au Cameroun (24%) et celui de consultations externes liés au paludisme restent élevés. » explique Dorothy Achu, la secrétaire permanente du PNLP.

Le thème « Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies » retenu pour l’édition 2022 entre en étroite ligne avec l’une des missions du Centre pasteur qui est de contribuer au renforcement de la surveillance des maladies auprès du Ministère de la Santé à travers l’appui à la veille sanitaire et l’analyse des données de surveillance.

Pour ce qui concerne le paludisme spécifiquement, le Centre Pasteur du Cameroun intervient sur deux principaux volets.

Le premier étant le diagnostic microscopique.  Le laboratoire d'hématologie du Centre Pasteur du Cameroun (CPC) réalise le diagnostic microscopique du paludisme par la lecture d'une goutte épaisse et d'un frottis sanguin pour l'identification de l'espèce de Plasmodium. En 2021 le CPC a réalisé 7514 gouttes épaisses. Cette activité est en progression depuis 5 ans.

L'examen microscopique est la méthode de référence recommandée par l'OMS. En effet, l’institution compte dans ses effectifs de techniciens, un expert OMS qui assure également la formation des formateurs au PNLP.

Les techniciens sont inscrits à un programme de formation continue en ligne chaque année.  Et pour évaluer leurs compétences, le laboratoire a souscrit à un programme d'évaluation externe de la qualité qui montre des résultats satisfaisants.

Sur le volet recherche, Il convient de noter que le CPC, à travers son unité de recherche sur le paludisme, est un Centre National de Référence pour l’identification au niveau types de parasites du paludisme et la surveillance de la résistance aux médicaments au Cameroun. À cette fin, il entreprend une variété de tests in vitro pour détecter différentes espèces de parasites et leur susceptibilité aux médicaments connus.

Parlant d’innovations, en octobre 2021, le Ministre de la Santé a inauguré la plateforme d’entomologie médicale du Centre Pasteur du Cameroun. L’infrastructure est dédiée aux études des insectes vecteurs de maladies circulants au Cameroun, à l’évaluation de leur capacité à transmettre les pathogènes et à la recherche de nouveaux candidats vaccins et médicaments pour interrompre la transmission.

Les scientifiques de l’Unité de recherche sur le paludisme entreprennent activement des recherches pour améliorer le diagnostic du paludisme dans les régions du pays où les ressources techniques sont limitées. Cela comprend le développement de tests moléculaires sans électricité pour le diagnostic à haute sensibilité des parasites du paludisme ainsi que le développement de techniques basées sur les smartphones pour faciliter le diagnostic du paludisme par microscopie par des non-experts.

Lire la suite