Santé publique

Le CPC contribue au renforcement de la surveillance des maladies auprès du MINSANTE et du MINEPIA à travers deux actions (1) l’appui au fonctionnement à la veille sanitaire et l’analyse des données de surveillance.

Le CPC réalise sa mission de Santé Publique par la conduite des activités de surveillance épidémiologique à travers sa participation aux grands programmes nationaux et internationaux de lutte contre les maladies particulièrement celles à risque épidémique pour le Cameroun mais aussi pour la sous région Afrique centrale. Les activités menées permettent ainsi : (1) l’isolement et/ou l’identification moléculaire des microorganismes, (2) le contrôle de qualité externe des laboratoires (3) l’élaboration des outils de diffusion des résultats, et (4) l’analyse situationnelle des alarmes épidémique. Toutes les accréditations des laboratoires OMS et reconnaissances nationales à travers la validation des « Proficiency tests »

Bien que Laboratoire National pour différentes maladies, l'expertise du CPC lui donne souvent une dimension sous régionale et il reçoit ainsi et analyse les échantillons des autres pays. Toutes nos analyses sont soumises au contrôle de qualité externe dans les laboratoires régionaux de référence ou supranationaux de référence selon les recommandations de l’OMS et montre une concordance satisfaisante. Les bases de données sont partagées de façon hebdomadaire avec le MINSANTE et tous les organismes impliqués.

Par note Ministérielle E2-107/L/MINSANTE/SG/DPML/SDLTS/SL du 18/08/2015 désignant la liste officielle des laboratoires de référence pour les différentes maladies sous surveillance épidémiologique, le CPC a été désigné référent pour 28 maladies, bien que la surveillance ne soit pas encore effective pour toutes. La surveillance a été étendue aux virus apparentés du virus de la variole.

Des projets en santé publique sont également réalisés; ce sont des projets qui (1) contribuent à l’organisation des systèmes de santé et de la recherche ou soutiennent la constitution de bases de données et ou mettent en œuvre des activités d’aide à la décision d’expertise à la réalisation des états de lieux. La poursuite d’une étude pilote sur le dépistage néonatal de la drépanocytose financé par l'IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement), ouvre de nouvelles perspectives vers les maladies non transmissibles.