Poliomyélite

2015 a vu la sortie de l’urgence poliomyélite et nous avons pu mettre en place la surveillance du virus dans l’environnement, dans la perspective de l’éradication. Les résultats de l’année 2016 montrent une absence de circulation des poliovirus sauvages au sein de la population. Ceci est dû à une série de mesures mises en place au niveau national en 2015 incluant : l’intensification des campagnes de vaccination au sein de la population, chez les voyageurs, aux frontières, les groupes à risque tels que nomades et réfugiés, la revue du système de surveillance et la mise à disposition rapide des résultats du laboratoire. Au niveau des pays de la sous-région Afrique Centrale, il ressort que : Aucun poliovirus sauvage n’a été notifié, Aucun VDPV n’a été identifié, le nombre total de poliovirus sabin est en baisse et le taux de NPENT (entérovirus non polio) est resté stable par pays. Ceci conforte dans la voie vers l’éradication prévue en 2018-2020, d’après les données globales et les étapes élaborées et mises en œuvre dans le plan stratégique global GAP III.