ETUDE SUR L'ALIMENTATION TOTALE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE:

Coordonnée par la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) en collaboration avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et le Centre Pasteur du Cameroun, les données  globales de cette étude viennent d'être détaillées dans un article publié dans  The Lancet Planetary Health 2020

En tout, 4020 échantillons, couvrant plus de 90% de l’alimentation de 7291 ménages ont été prélevés dans 2 régions du Bénin, du Cameroun, du Mali et du Nigéria. Les aliments, préparés tels que consommés, ont été analysés pour les 872 substances chimiques considérées par des laboratoires experts sélectionnés par la FAO, dont le LSAl pour l'analyse des éléments traces métalliques (ETMs).

Les résultats de cette Etude sur l’Alimentation Totale (EAT) à grande échelle menée par la FAO avec le soutien de l’OMS et du Centre Pasteur du Cameroun ont fait l'objet de 8 publications dans 6 revues scientifiques et sont détaillés dans un article publié par The Lancet Planetary Health 2020 parut le 16 juillet 2020.

 Cette contribution présente entre autre les données d'occurrence des 30 éléments ETMs analysés et l'impact de l'utilisation d'ustensiles de cuisine artisanaux. Elle évalue également l'exposition des populations de ces pays et le risque sanitaire associé à l'ensemble des substances détectées pour lesquelles une valeur toxicologique de référence était disponible.

Les dangers chimiques dans les aliments peuvent affecter la santé humaine si la quantité ingérée dépasse ce que l'on appelle le «niveau de préoccupation toxicologique», a précisé Markus Lipp, responsable principal de la sécurité et de la qualité des aliments à la FAO et Comité mixte FAO / OMS d'experts des additifs alimentaires (JECFA), c’est pourquoi les quatre pays impliqués dans l'étude ont déjà rédigé des feuilles de route pour réaliser des plans d'action spécifiques.

Toutes nos félicitations aux nombreux contributeurs de ce projet international, avec une attention particulière à Luc INGENBLEEK, qui a brillamment valorisé ce travail de doctorat soutenu en juin 2019 à l'Université de Nantes, avec huit articles majeurs sous la coordination du Dr Sara EYANGOH, Directeur Scientifique du Centre Pasteur du Cameroun. Nous saluons également la mémoire de Marie-Madeleine GIMOU, Chef du Service Hygiène et Environnement section Physico-Chimie du CPC jusqu'à son décès en 2015 et initiatrice de la 1ère EAT Cameroun et de cette étude régionale Africaine, à qui nous souhaitons rendre un immense hommage. Sa concrétisation contribue à donner vie au rêve qu'elle nourrissait, celui de faire bénéficier les populations camerounaises et, plus généralement d'Afrique, des bienfaits de ce type d'étude.

 

Pour en savoir plus :

 
 
 
Lire la suite

CONSEIL D'ADMINISTRATION: Les comptes du Centre Pasteur du Cameroun validés pour l'exercice 2019.

La 79ème session du Conseil d'Administration du Centre Pasteur du Cameroun s'est tenue le 23 juillet 2020 dans la salle de Conférence de l'institution à Yaoundé, sous la présidence effective de Pr Sinata KOULLA SHIRO, présidente du dudit Conseil. L'essentiel des points à l'ordre du jour portait sur la validation des comptes de l'exercice budgétaire 2019.

Après avoir validé les comptes, le Conseil d’Administration a félicité la Direction Générale pour le travail fourni et les résultats obtenu durant l’exercice écoulé, ainsi que pour la qualité des documents présentés. Il a encouragé la Direction Générale à trouver des voies et moyens pour continuer à améliorer les performances de l'entreprise.

Lire la suite

SURVEILLANCE DE LA FIEVRE JAUNE :

 

Le Centre Pasteur du Cameroun lance ses activités en tant que 3ème  laboratoire de référence OMS pour la région Afrique.

Désigné en février 2019 troisième laboratoire Régional de Référence OMS pour la région Afrique à la suite de l’Institut Pasteur de Dakar et de l’Ouganda Virus Research Institute (UVRI) pour la surveillance de la Fièvre Jaune, le Centre Pasteur du Cameroun a démarré son action le 1er juillet 2020 par des activités d’évaluation externe de la qualité (EQA). Des échantillons reçus de laboratoires du Tchad et de la République Centrafricaine sont d’ailleurs en train d’être testé au Centre Pasteur du Cameroun. Ceci marque selon l’OMS une grande réalisation sur le front des laboratoires et fournit une extension  de la capacité des laboratoires dans la région OMS Afrique.

Désormais en charge de la confirmation des suspicions d’épidémie de Fièvre Jaune et de l’appui au contrôle qualité des laboratoires nationaux des pays de la sous-Région Afrique Centrale, on s’attend à ce que 10 pays africains/laboratoires nationaux expédient 10% de leurs échantillons négatifs de Fièvre Jaune au Centre Pasteur du Cameroun pour le contrôle qualité, ainsi que tous les cas probables de Fièvre Jaune pour confirmation. Ceci renforce la position du Centre Pasteur du Cameroun dans le dispositif des laboratoires partenaires OMS et contribue à accroître les performances du Cameroun en matière de surveillance des arboviroses et maladies hémorragiques virales.

Pour rappel, la fièvre Jaune est une maladie virale aigue transmise par des moustiques infectés du genre Aedes. Elle est endémique dans 34 pays d’Afrique et 13 d’Amérique Latine. Elle a causé en 2013, selon les estimations de l’OMS entre 29 000 et 60 000 décès en Afrique et en Amérique du Sud, et la communauté médicale ne dispose pour l’instant d’aucun médicament spécifique contre cette pathologie, hormis la prévention par la vaccination.

 

Lire la suite

Lutte contre la COVID-19: L'ambassadeur de France félicite le personnel du Centre Pasteur du Cameroun

Le mardi 14 juillet 2020, jour de célébration de la fête nationale de la France, S.E. Christophe GUILHOU est venu féliciter le personnel du Centre Pasteur du Cameroun pour sa contribution majeure dans la lutte contre la COVID-19.

11 heures, le personnel accueille debout Son Excellence Christophe GUILHOU, Ambassadeur de France au Cameroun dans la salle de conférences du Centre Pasteur du Cameroun  (CPC), disposée en respect des mesures de distanciation sociale.

Après la présentation de l'Agenda par Monsieur Serge BAKOTI, Responsable Marketing et Communication, l’on suivra tour à tour le mot de bienvenue du Directeur Général, le Professeur Elisabeth CARNIEL et l’adresse de l’Ambassadeur de France. De son propos l’on retient qu’il est venu féliciter les employés du CPC pour leur engagement et leur contribution majeure pour ce qui a été fait, mais également pour ce qui reste à faire dans la lutte contre la COVID-19, non sans rappeler que le CPC en tant que laboratoire de Référence chargé de l’assurance qualité des laboratoires décentralisés pour le diagnostic de la COVID-19, est un pilier du gouvernement camerounais dans la lutte contre cette pandémie.

Suivra immédiatement la visite guidée du dispositif mis en place par le CPC pour le testing au service de Virologie, sous la conduite du Docteur Richard NJOUOM qui en est le chef. L’Ambassadeur a ainsi pu toucher du doigt les réalités et subtilités du diagnostic de la COVID-19.

Revenus dans le hall du CPC,  la parole est au représentant de l'Agence Française de Développement, qui présente le don d’une valeur d’1 000 000 Euros, mis à disposition par le programme conjoint Santé AFD/KFW (Agence Française de Développement et Kreditanstalt für Wiederaufbau, la Banque de Allemande de Développement), pour renforcer les capacités de diagnostic du Centre Pasteur du Cameroun et faciliter la décentralisation du diagnostic de la COVID-19 dans l’ensemble des régions du pays.

 Exprimant sa gratitude pour la réactivité du programme et pour l’accompagnement du Ministère de la Santé, le Docteur Sara EYANGOH, Directeur Scientifique du Centre Pasteur  présente ensuite devant l’assistance l'utilisation de ces fonds pour la mise à niveau de 15 laboratoires dans 9 régions du Cameroun, tant au niveau matériel que des ressources humaines, afin de garantir aux populations camerounaises l'accès au dépistage moléculaire de la COVID-19. 

Après quelques mots de Monsieur l’ambassadeur de France à la presse, la visite s’ achève autour du champagne et des amuses gueules offerts par S.E. Christophe GUILHOU.

 
Lire la suite