Dr Sara EYANGOH parmi les 200 femmes francophones leaders en santé mondiale

La branche francophone de Women in Global Health (WGH) a rendu publique au mois de décembre 2018, une liste de 200 femmes francophones leaders dans le domaine de la santé, dont fait partie Dr Sara EYANGOH, Directeur Scientifique du Centre Pasteur du Cameroun. Cette liste a été mise au point dans le but de valoriser la contribution des femmes dans le domaine de la santé mondiale afin de remédier à l’écart entre les genres. Selon Roopa Dhatt, Directrice exécutive et Co-fondatrice de WGH, l’initiative WGHFrancophone est un formidable effort mené par des femmes de la diaspora francophone pour reconnaître les francophones qui ont contribué à la santé mondiale, à travers leur leadership, leur expertise, leur recherche et leur vie dédiée à la santé mondiale.

Camerounaise d’origine, il ressort du parcours de Dr Sara EYANGOH qui a été choisie pour la qualité et la pertinence de ses actions, qu’elle est une microbiologiste moléculaire qui travaille au Centre Pasteur du Cameroun (CPC) à Yaoundé. Elle est titulaire d'un doctorat en biochimie de l'Université de Yaoundé I au Cameroun, d'un doctorat et d'une accréditation pour diriger des recherches en microbiologie de l'Université Paris Diderot en France. Elle est également titulaire d'un diplôme de recherche appliquée en maladies infectieuses tropicales de l'Agence Universitaire de la Francophonie.

Depuis 2003 à la tête du Service de mycobactériologie qui est laboratoire de référence pour le programme national de lutte contre la tuberculose et l’Ulcère de Buruli, elle est nommée en 2012, Directrice Scientifique du Centre Pasteur du Cameroun, où elle coordonne la recherche, les activités de santé publique et celles de contrôle des eaux, des aliments et de l'environnement. En plus de ces responsabilités, Dr EYANGOH est activement impliquée dans la recherche, le contrôle et la surveillance de la tuberculose et de l'Ulcère de Buruli au niveau mondial, et plus particulièrement en Afrique subsaharienne, où ces deux maladies infectieuses constituent un problème de santé publique. Elle a initié le cours international sur la microbiologie de Mycobacterium ulceransfinancé par Ie RIIP (Réseau International des Instituts Pasteur), l'OMS et la Fondation Sanofi. Elle dispense des cours organisés par l'Institut Pasteur de Paris et enseigne à l'Université de Yaoundé I.

Dr EYANGOH a été membre du comité scientifique de plusieurs institutions et programmes tels que le PARRAF (Programme de recherche en réseau en Afrique), l'IRD (Institut de recherche en développement), le STAC (Scientific and Technical Advisory Committee)  du TDR(Special Program for Research and Training in Tropical Diseases) pour lequel elle examinera les stratégies de mise en œuvre de la recherche et d'intervention de santé publique fondées sur des preuves scientifiques en Afrique subsaharienne, en particulier dans les pays francophones. Scientifique expérimentée,  elle a été membre de l'initiative des laboratoires mondiaux de l'OMS (2012-2014) et agit à titre de consultante temporaire sur des questions techniques relatives à la tuberculose et à l'ulcère de Buruli en fournissant un soutien technique aux laboratoires des pays désignés.

Pour Women in Global Health, les efforts doivent continuer pour élargir la portée de cette initiative afin de donner de la visibilité aux femmes du monde entier, en particulier celles des pays à revenus faibles ou intermédiaires, et qui travaillent au quotidien à améliorer la santé et l’équité au sein des populations.

Lire la suite

Noel chanté 2018

Le traditionnel concert de noël donné par la Chorale louis Pasteur s’est tenu le 19 décembre 2018 au Centre Pasteur de Yaoundé.

Sapin décoré avec des guirlandes lumineuses et des bonbons placés au coin de la salle, ballons multicolores disposés de part et d’autre, 05 microphones installés sur la scène de circonstance, une centaine de cadeaux placés au fond de la salle, attendant le Père noël pour être distribués. Voilà le décor qui était planté ce mercredi 19 décembre 2018 dans la salle de conférence du Centre Pasteur du Cameroun (CPC) à Yaoundé, à l’occasion de l’édition 2018 de « Noël Chanté ». Cette année, l’association sportive et culturelle du CPC (ASPAC) a innové en organisant diverses compétitions sur des jeux de société et divers sports. En guise de mise en bouche du concert de la Chorale, s’est déroulée la finale des fléchettes qui a fait ressortir les trois meilleurs qui seront récompensés avec les champions des autres compétions au cours de la prochaine fête du personnel du CPC. C’est à 16h25 que la chorale Louis Pasteur fera son entrée  dans la salle de conférence, sous les ovations des Directeurs et du public constitué des personnels et leurs familles. Elle va exécuter trois tours de chants intercalés par deux intermèdes. Les deux premiers passages seront composés de chants classiques rappelant le temps de noël tels que « douce nuit », « ding dong » ou encore « petit papa noël » interprété avec délicatesse par la petite Hope Michelle âgée de 4 ans. Les deux intermèdes qui ont ponctué les prestations de la chorales ont consisté d’abord en un récit déclamé avec beaucoup d’émotion par la petite Jade-Anaïs également âgée de 4 ans, ensuite en un jeu auquel ont pris part 12 enfants et dont le gagnant a été primé par Dr Marcel Likeng, président de l’ASPAC. Après le deuxième intermède, la chorale a procédé à sa troisième prestation qui comprenait des chants pour la plupart en langues locales, dans un rythme plus enlevé qui a suscité une liesse dans la salle, provoquant des pas de danse de Madame le Directeur Général et de l’ensemble des Directeurs. La chorale va conclurece concert par le très célèbre « we wish you a merry christmas and a happy new year »  cantique de noël très connu et composé au 16ème siècle, souhaitant ainsi un joyeux noël et une bonne année 2019 au personnel du CPC et à leurs familles réunis dans la salle. L’une des dernières articulations de cette fin d’après-midi était la grande joie suscitée particulièrement chez les enfants par  l’entrée du Père Noel, directement suivi du mot de Madame le Directeur Général qui a remercié, félicité l’équipe qui a organisé la cérémonie et a donné rendez-vous pour l’édition prochaine. La cérémonie s’est terminée par la remise des cadeaux aux enfants par le Père Noel et Madame le Directeur Général, le Professeur Elisabeth Carniel.

Lire la suite

Le Centre Pasteur du Cameroun forme à l’utilisation de la technique TB LAMP pour le diagnostic de la tuberculose

La première cuvée des formateurs à l’utilisation de l’outil de diagnostic moléculaire de la tuberculose (TB-Lamp) a été formée par le Centre Pasteur du Cameroun au cours d’un atelier qui s’est tenu du 23 au 25 janvier 2019.

Former des techniciens de laboratoires à la formation des autres techniciens dans le cadre de l’utilisation de la nouvelle technique de diagnostic moléculaire de la tuberculose TB-LAMP était l’objectif visé par cet atelier qui s’est déroulée du 23 au 25 janvier 2019 dans les locaux du Centre Pasteur du Cameroun (CPC), sous la houlette de Dr Valérie Donkeng, cadre au Service de Mycobactériologie du CPC. Venus des laboratoires du Centre Pasteur du Cameroun, de l’hôpital Jamot de Yaoundé et de l’hôpital Régional d’Ebolowa, les 05 techniciens de laboratoires formés ont pu acquérir des connaissances théoriques et des compétences qui leurs permettent d’exercer plus efficacement, et de transmettre ces connaissances une fois retournés dans leur lieu de travail respectif.  Au terme de cette formation, les participants ont remercié le CPC pour cette opportunité qui apporte une réelle valeur ajoutée dans la qualité du diagnostic de la tuberculose au Cameroun. Car jusqu’ici, la méthode la plus fréquemment utilisée pour détecter la tuberculose est l’examen au microscope sur frottis de crachats. Cet examen présente certains inconvénients qui empêchent le diagnostic précoce et précis de la tuberculose (faible sensibilité, notamment en présence d’échantillons prélevés sur des enfants ou en cas de co-infection par le VIH, manque de personnel correctement formé, difficulté à différencier le complexe mycobacterium tuberculosis des autres mycobactéries non liées à la tuberculose). La nouvelle technique de diagnostic moléculaire par TB-Lamp vient ainsi remédier à ces insuffisances grâce à ses caractéristiques qui en font un outil de diagnostic de choix, notamment pour les structures périphériques : délai d’obtention des résultats plus courts (moins d’une heure) ; cadence flexible (entre 16 et 96 tests par série) ; sensibilité et spécificité élevées.

  Dans son mot de clôture, le Dr Sara EYANGOH, Directeur Scientifique du CPC s’est adressée aux participants en leur rappelant qu’ils sont désormais au cœur de l’implémentation de la technique au niveau du pays. Ils se doivent par conséquent d’être des exemples car en Afrique le Cameroun est le premier pays à utiliser cette technique. Ces techniciens nouvellement formés feront donc partis des références sur le plan national et international en ce qui concerne l’utilisation de la technique TB-Lamp pour le diagnostic moléculaire de la Tuberculose.

Lire la suite

Conseil d'administration de décembre 2018

Le Conseil d’Administration du Centre Pasteur du Cameroun s’est réuni le 12 décembre 2018 pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2018, sous la présidence du Pr Joseph MBEDE.

Le Directeur Général, Pr Elisabeth CARNIEL, rapportait les activités menées par le Centre Pasteur entre les mois de janvier et octobre 2018, suivi du plan d’action 2019 et du projet de budget qui en découle.

Le Conseil  a adressé ses vives félicitations au Directeur Général pour les résultats obtenus.

Au terme de la session, le Conseil d’Administration a adopté pour l’exercice 2019, le plan d’action ainsi que le budget du Centre Pasteur du Cameroun qui s’élève à 6 580 751 028 FCFA contre 6 808 953 979 FCFA en 2018, en diminution de 228 202 950 FCFA en valeur absolue et -3.35% en valeur relative.

Lire la suite